23. Dezember 2016

PROJET CLIMAX 2015

L’architecture est un art. Que vient-on voir lorsqu’on vient voir un pays ? Ses maisons, ses rues, ses jardins. Et alors on sait que l’architecture est le caractère d’un endroit, un visage sur une carte. A quel point peut-on amputer un visage ? A quel point peut-on l’embellir… cette question s’applique à la banlieue qui longtemps négligée, se refait une beauté d’ici 2030.

Climax 2015 Paris

Le Grand Paris courtise la petite couronne. C’est le projet de réseau de la RATP qui veut relier la capitale à ses ceintures et ses ceintures entre elles. Quatre lignes automatiques vont être créées autour de Paris, et quatre lignes vont être prolongées afin de faciliter le transport. Une aubaine pour les banlieues ! Dans certaines villes des projets architecturaux se développent. Fini les barres d’immeubles, des petites maisonnettes émergent un peu partout, les transports en commun se densifient et des projets architecturaux s’exposent dans la maison de l’architecture d’île de France.

Paris, une ville trop chère ?

Paris est une ville prestigieuse mais chère. Et lorsqu’on vient travailler à Paris on loge en général dans ses faubourgs. Cependant lorsqu’on vit en dehors de Paris, le trajet pour aller au travail peut se révéler être le parcours du combattant. Enfin bientôt cette idée appartiendra au passé, tout comme la banlieue pauvre deviendra banlieue créative.

mutuelles pour séniores

Le projet du grand Paris englobe certes la création de nouvelles lignes de bus et de métro afin de désengorger les wagons, mais il s’agit de rendre l’île de France agréable à vivre par sa densité en verdure et sa réintégration économique dans le territoire.

Une population au centre des projets

Le premier objectif de ce projet est de redonner une place active aux citoyens. Des maisons de cultures pour les jeunes sont ouvertes. Les retraités peuvent participer à des loisirs offerts par la région. Les municipalités mettent au service des plus de 60 ans des services d’accompagnement par un agent local pour certains aspects de la vie quotidienne en extérieur (retrait d’argent, démarches administratives à la mairie ou sécurité sociale, accompagnement au cimetière). Ce service est gratuit. Bien sûr, seule une mutuelle sénior peut offrir des couvertures annexes comme l’assistance à domicile après une hospitalisation.

complémentaire santé senior

Une culture de l’architecture aux portes de la ville lumière

La banlieue a toujours eu une place à part. Elle était propice au développement puisque longtemps presque inhabitée. Le Val de Marne par exemple était une campagne réservée aux parties de chasse des rois de France quand Paris n’avait plus de place pour respirer. Lentement des villages apparaissent, puis des villes, puis des projets d’architecture se mettent en place pour offrir plus de logements. Si les cités dortoirs ont un caractère pessimiste aujourd’hui, elles étaient dans les années 50-60 modernes, confortables (présence de baignoires), et voulaient donner un sentiment de solidarité, une convivialité entre voisins au sein de l’immeuble. Il s’agissait de vouloir récréer l’atmosphère d’un village au sein d’un quartier.

La cité des choux de Créteil est elle aussi un projet architectural de Gérard Grandval dont les plans de conception sont exposés au musée Georges Pompidou.

Aujourd’hui les barres d’immeubles tombent, des parcs sont aménagés, des centres d’activités culturels s’enrichissent de programmes. Si Paris est une ville dont l’architecture est flamboyante mais immobile, où le moderne ne trouve pas de place dans les dédales de Saint Louis, à l’inverse la banlieue s’amuse à se réinventer. La maison de l’architecture s’est d’ailleurs positionnée pour les projets en région parisienne.